apple-camera-desk-office.jpg

Le smartphones et tablettes s'imposent comme les nouveaux moyens d'immortaliser un moment aussi bien en photo qu'en vidéo. Étant pratiques et légers ils permettent de photographier et filmer partout avec beaucoup de spontanéité et de qualité. Les smartphones et tablettes comprennent, aujourd'hui, des caractéristiques techniques impressionnantes (vidéo en HD, la stabilisation des images, une meilleure gestion de la sensibilité en basses lumières, la possibilité d'ajuster l'exposition et la mise au point en touchant l'écran, une capacité de stockage toujours plus grande, etc).

Afin de professionnaliser d'avantage la prise de vue, la MDA34 vous propose plusieurs outils et conseils afin de vous aider à réaliser comme un pro.

La boîte à outils du parfait réalisateur

Dans un premier temps, il est important de structurer en plusieurs étapes l’élaboration de votre court métrage pour vous permettre de travailler efficacement.

Le développement

La phase de développement est la première étape de la réalisation d’un film. Elle vient définir clairement les bases du court métrage. Elle est primordiale afin de cibler le thème abordé et éviter de s’éparpiller pendant les phases de production. Le but est, ici, de trouver une idée originale et simple sur le thème “Allons-y”.

Une fois que le pitch est identifié, un synopsis est rédigé. Celui-ci se concentre ainsi sur l’idée principale et les personnages.

L’écriture du scénario vient ensuite pour donner de la clarté, de la richesse à l’histoire et venir mettre en place les dialogues et les lieux où l'histoire va se dérouler.

Celtx peut être utilisé afin de faciliter l’écriture du scénario . En effet, c’est un logiciel gratuit de traitement de texte orienté cinéma.

La préproduction

La préproduction est la deuxième étape de fabrication d’un film. Elle vient préparer le tournage. Un script est donc réalisé afin de vérifier la durée prévisible du film, mais aussi décrire les décors, les costumes, les effets de lumières, les effets spéciaux réels ou numériques, l’emplacement des acteurs et des caméras mais aussi les indications sur le jeu des acteurs. C’est un document techniques très important car il permet de gagner du temps sur la mise en place et la réalisation des tournages.

Un autre document technique s’appelant le storyboard peut s’avérer utile afin de mieux visualiser l’ensemble des paramètres cinématographiques (cadrages, mouvements de caméra et de personnage, raccords, etc).

Storyboard de Transformers Age of ExtinctionLa phase de préproduction comprend aussi des temps de repérages pour les lieux ainsi que la recherche et casting des acteurs.

La production

La production est le moment ou l’on tourne le film. C’est le moment technique ou il faudra tirer le maximum du potentiel des smartphones et tablettes afin d’obtenir des images et du son de qualité.

Quelques tips pour la prise de vue : Filmer à la résolution maximale disponible sur l’appareil afin de pouvoir avoir des détails plus net, de la finesse sur l’image et de permettre de cropper cette image si besoin.

En temps normal la vidéo est prise en format paysage ou horizontal. Il faudra faire attention à utiliser le zoom des appareils avec parcimonie car son utilisation entraîne souvent une perte de qualité visible de l’image. De plus, il est important de stabiliser le plus possible le smartphone à l’aide d’un trépied ou d’un rig. Cela pour garantir le rendu professionnel de la vidéo et éviter l’effet de tremblement sur la vidéo.

Nota : Certains logiciels de montage permettent la stabilisation des images en postproduction, mais ils induisent un crop léger dans l’image...

Il existe également des objectifs additionnels pouvant se fixer sur la lentille des appareils afin d’obtenir des distances focales différentes, donc des angles de vues autres (FishEye, Grand angle, Macro, etc) que celui proposé par l’appareil.

Quelques tips pour la prise des son : Les micros des smartphones et tablettes sont corrects mais que si le sujet est face à l’appareil. Toutefois, il est conseillé d’être assez proche de la source sonore et d’éviter les lieux trop bruyants. Un petit micro cravate dissimulé ou un micro directionel peuvent être des solutions afin de recueillir un son net quelque soit la position du sujet dans l’image.

La postproduction

Durant la postproduction, le film est finalisé. Il va suivre une phase de montage des vidéos puis une phase de synchronisation du son sur les images. La postproduction peux aussi faire écho à l’ajout des effets spéciaux numériques sur le montage final du film.

Quelques tips pour le montage : Il existe de nombreux logiciel de montage gratuits disponible nativement sur ordinateur : Microsoft Windows Movie Maker (Windows), iMovie (Macintosh), Kino ou encore OpenShot (Linux). Ils mettent tous à disposition des outils de base afin de monter un film. D’autres logiciel payants comme Adobe Premiere (Windows, Mac) ou encore Final Cut (Mac) permettent d’aller plus loin dans le montage avec une palette d’outil beaucoup plus large et élaborée.

Logiciel de Montage : iMovie/!\ Le format des vidéos /!\

Il est possible que la plupart des logiciels de montage ne soient pas en mesure de lire et exploiter les vidéos tournées avec les appareils portables. Pas de panique! Il existe plusieurs moyens permettant de convertir les vidéos d’un format vers un autre afin de garantir la compatibilité avec le logiciel de montage utilisé. Le site http://www.online-convert.com ou le logiciel gratuit Freemake Video Converter permettent de gérer le format et la conversion de multiples formats relatifs aux fichiers vidéo et audio.

/!\ Droit d’auteur et bande sonore /!\

Toute les personnes qui apparaissent dans votre court métrage devront vous avoir donné leur accord par écrit afin d’éviter tout problème de droit à l’image. Il faudra aussi éviter de filmer des marques.

La bande son musicale, si il y en a, doit être composée par vos soins ou libre de droit car la majorité des musiques sont soumises au droit d’auteur.

Des sites tels que http://www.auboutdufil.com, http://www.bensound.com ou encore https://www.jamendo.com proposent des musiques libres, légales et gratuites.

Si vous ne respectez pas ces quelques principes, votre film ne pourra être accepté dans le cadre du concours car il contreviendrait à la loi.

Liens tutorials :

Pour OpenShot : http://doc.ubuntu-fr.org/openshot

Pour Windows Movie Maker: http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows-vista/getting-started-with-windows-movie-maker

Pour IMovie : http://www.dclic.net/dclic/imovie-tutoriels-pro 

Vocabulaire & définitions :

Pitch : Il synthétise l’histoire ou la trame d’une oeuvre de fiction en une phrase.

Synopsis : Ce terme désigne le résumé condensé d'un film. À ce titre, il décrit les grandes lignes de l'histoire, esquisse les principaux personnages et leur évolution, sans entrer dans les détails.

Scénario : c’est un document écrit décrivant le film au sens large. Il est censé d’écrire ou suggérer ce qu’on verra et entendra dans un film. En plus des dialogues, il contient aussi des indications sonores et visuelles.

Storyboard : Il est la représentation illustrée d’un film avant sa réalisation. Il vient planifier l’ensemble des plans qui constitueront le film. Sa mise en page s’apparente fortement à celle d’une bande dessinée.

Script : C’est un document de travail réunissant non seulement les éléments de l’histoire et les dialogues des personnages mais aussi les informations techniques nécessaires au tournage de chaque plan. On peut aussi parler de “découpage technique”.

Rig : Le rig ou stabilisateur est un support alternatif pour aider à stabiliser la prise de vue à la main et permettre des déplacements avec l’appareil sans pour autant avoir de secousses visibles à l’image.

Cropper : Cropper veut dire recadrer l’image en éliminant certaines parties situées au bord d’une image ou d’une vidéo.